Sally Field

Biographie de Sally Field:

SALLY FIELD

Date de naissance: 6 novembre 1946

Sally Field est originaire de Pasadena en Californie. Elle est la fille d'une autre actrice, Margaret Field, surtout connue des cinéphiles pour son rôle dans le film de science-fiction The Man From Planet X (1951). Son beau-père était un acteur et un cascadeur. Malgré le fait qu'il n'ait pas été très proche de sa belle-fille, il a eu une influence déterminante sur le choix de carrière de la future actrice.

Après avoir fait du théâtre à l'école secondaire, Sally Field a contourné les études supérieures en s'inscrivant à un atelier d'été en art dramatique aux studios Columbia. Grâce à son énergie et à sa détermination, elle a obtenu le rôle principal de la série télé Gidget en 1965, l'emportant sur des centaines d'autres candidates. La série n'a duré qu'une saison, mais elle a rendu l’actrice populaire auprès des adolescents. En 1967, on a offert à Sally Field la chance de jouer dans une autre sitcom: The Flying Nun. Cette fois-ci, l’émission a été en ondes pendant trois saisons et a fait l'objet de nombreuses rediffusions.

Sally Field a fait ses véritables débuts au grand écran dans The Way West (1967). Cependant, elle y est presque totalement passée inaperçue auprès des cinéphiles adultes. Jonglant avec des engagements sporadiques au théâtre et à la télé, et avec un premier mariage ayant fait les manchettes, elle a entrepris de se défaire de son image guillerette afin d'obtenir des rôles plus importants. Étant donné son interprétation ratée d'une ex-junkie dans le téléfilm de 1970 Maybe I'll Come Home in the Spring, elle s’est retrouvée à nouveau embourbée dans l'enfer des sitcoms en 1972 avec l'éphémère série hebdomadaire The Girl With Something Extra.

Après avoir divorcé et s'être trouvée un nouvel agent, elle a essayé de changer son personnage de manière radicale en jouant nue dans une scène du film Stay Hungry (1976), ce qui n’a à peu près rien donné. Ce n'est qu'en 1976 que Sally Field a montré enfin de quoi elle était capable avec le téléfilm Sybil, remportant alors un prix Emmy pour son interprétation magistrale d'une femme souffrant de personnalités multiples après avoir été maltraitée durant son enfance.

Suite à ce triomphe, la principale intéressée s'est engagée dans une longue relation amoureuse avec Burt Reynolds, participant avec lui à de nombreux films qui, s'ils n'avaient rien de bien prestigieux, avaient tout de même le mérite de remplir les salles à tout coup.

En 1979, Sally Field a fait face à une nouvelle crise: elle a dû se défaire de l'étiquette «Petite amie de Burt Reynolds». Elle y est parvenue avec sa puissante interprétation du personnage d'organisatrice syndicale dans Norma Rae (1979). Son jeu lui a permis de recevoir son premier Oscar. Ayant enfin gagné le respect du public et des membres de la profession, elle a passé les quatre années suivantes à jouer dans des longs métrages de qualité inégale, période qui s’est achevée en 1984 avec un second Oscar pour sa prestation dans Places in the Heart.

Lors de la cérémonie de remise des Oscars en 1985, l’actrice a fourni de la matière brute aux auteurs comiques, animateurs de talk-shows et imitateurs du monde entier en lançant d'une voix larmoyante «Mais vous m'aimez! Vous m'aimez VRAIMENT !» lorsqu'elle a mis la main sur la prestigieuse statuette.

Pourtant, peu de gens l’ont aimée dans Surrender (1987) et Soapdish (1991), deux faux-pas qu'elle est toutefois parvenue à placer entre des succès tels que le mélodrame Steel Magnolias (1989) et le numéro de travesti de Robin Williams Mme Doubtfire (1993). Elle a connu un autre triomphe avec le rôle d'une mère déterminée dans le succès de 1994 Forrest Gump, lequel, en plus d'être une véritable mine d'or, a raflée une flopée d'Oscars et tout un tas d'autres prix.

Après ce long métrage, Sally Field a consacré ses énergies à des projets qui ont joui d'une popularité moindre, qu’on pense à Eye for an Eye avec Kiefer Sutherland en 1995 et Homeward Bound II: Lost in San Francisco (1996). Elle a aussi travaillé pour la télévision, notamment grâce à la minisérie acclamée de Tom Hanks From the Earth to the Moon.

Puis, la principale intéressée a renoué avec le grand écran par le biais d'un rôle de soutien pour la comédie dramatique Where the Heart Is (2000) qui, malgré la présence de Natalie Portman, n'a pas fait courir les foules. Les choses ne se sont guère améliorées pour l'actrice qui a signé une entente afin d'apparaître dans des scènes de la comédie Say It Isn't So (2001) écorchée par la critique. Même au petit écran, les choses ne se sont pas passées à merveille pour Sally Field, dont le retour grâce à la diffusion de la série The Court sur les ondes de ABC n'a duré qu'une saison.

Elle s'est donc une fois de plus tournée vers le septième art et a bonifié sa filmographie avec un rôle important de Legally Blonde 2: Red, White & Blonde (2003), une comédie attendue menée par Reese Witherspoon.

L'actrice a continué à associer son nom à des succès au cours des années 2000. À la télé, on n'a qu'à penser à son rôle dans 12 épisodes de la série ER diffusés de 2000 à 2006 et, surtout, son personnage de mère pour l'acclamée série Brothers & Sisters offerte de 2006 à 2011. Sally Field a pris part à 109 des 110 épisodes de l'oeuvre dramatique aux côtés de Calista Flockhart, Rachel Griffiths et Dave Annable.

L'année 2012 lui à quant à elle proposé deux opportunités en or: celle de donner vie au personnage de Aunt May dans la superproduction The Amazing Spider-Man et celle de défendre un rôle de soutien, sous les ordres de Steven Spielberg, pour le long métrage biographique Lincoln. La qualité de son travail pour ce dernier a notamment été remarqué par l'obtention de nominations pour les Golden Globes et les Oscars.

La nouvelle aventure de Peter Parker alias Spider-Man, The Amazing Spider-Man 2 (2014), est aussi venue garnir sa feuille de route. Encore une fois, les cinéphiles ont pu apprécier son talent aux côtés d'Andrew Garfield qui prête ses traits à l'homme-araignée.

Divorcée deux fois, Sally Field est mère de trois garçons: Peter, Eli et Samuel.

Filmographie:

Hello, My Name Is Doris (2015)
The Amazing Spider-Man 2 / L’extraordinaire Spider-Man 2 (2014)
Lincoln (2012)
The Amazing Spider-Man / L’extraordinaire Spider-Man (2012)
Two Weeks (2006)
Legally Blonde 2: Red, White & Blonde / Blonde et légale: rouge, blanc et blonde (2003)
Say It Isn't So (2001)
Where the Heart Is / La petite voix du coeur (2000)
Homeward Bound II: Lost in San Francisco (1996) (voix)
Eye for an Eye / Oeil pour oeil (1996)
Forrest Gump (1994)
Homeward Bound: The Incredible Journey (1993) (voix)
Mrs. Doubtfire / Mme Doubtfire (1993)
Soapdish / La vie est un téléroman (1991)
Not Without My Daughter / Jamais sans ma fille (1991)
Steel Magnolias / Potins de femmes (1989)
Punchline / Rien que pour rire (1988)
Surrender / Pour l'amour de l'argent (1987)
Murphy's Romance (1985)
Places in the Heart / Les saisons du coeur (1984)
Kiss Me Goodbye / Embrasse-moi, je te quitte (1982)
Absence of Malice / Absence de malice (1981)
Back Roads (1981)
Smokey and the Bandit II / Tu fais pas le poids, shérif II (1980)
Beyond the Poseidon Adventure / Le dernier secret du Poséïdon (1979)
Norma Rae (1979)
The End (1978)
Hooper (1978)
Smokey and the Bandit / Tu fais pas le poids, shérif (1977)
Heroes (1977)
Stay Hungry (1976)
The Way West / La route de l'Ouest (1967)
Moon Pilot (1962) (son nom n’apparaît pas au générique)

Change Location