Robots (v.f.) Affiche de film

Robots (v.f.)

Robots (2005)

  • Date de sortie: vendredi 11 mars 2005
  • Genre: Animation, comédie, famille, science-fiction/fantaisie

  • Réalisateur: Carlos Saldanha, Chris Wedge
  • Producteur: Jerry Davis, John C. Donkin
  • Scénario: Lowell Ganz, Babaloo Mandel
  • Studio: 20th Century Fox
  • Durée: 1h 30m | Classification: G
  • Site officiel: www.robotsmovie.com
Lire en anglais

Critique

Chris Wedge et Blue Sky Studios, l’équipe derrière le film d’animation L’ère de glace/Ice Age, revient avec son nouveau film, qui s’intéresse non pas aux dinosaures mais aux robots. À bien y penser, le film concerne simplement un autre genre de dinosaures…

Dans un monde peuplé uniquement de robots de toutes sortes, le jeune Rodney Copperbottom rêve de se rendre dans la grande ville et travailler pour Monsieur Bigweld, l’inventeur de la cité des robots, un homme ouvert à toute invention. Arrivé sur place, Rodney découvre cependant que Bigweld n’est plus celui qui dirige sa corporation mais plutôt le sinistre Ratchet, qui prépare un plan pour forcer tous les robots à s’acheter de nouvelles pièces. Mais son plan met également en danger les robots plus anciens, qui ne se trouveront plus de pièces de rechange.

Le monde de Robots est une vraie merveille pour les yeux. Visuellement, l’équipe de Blue Sky Studio a concocté du jamais vu, en particulier lors des trois séquences-clef dont la balade en « transport en commun » dans Robot City. L’environnement regorge également de petits gags plus ou moins visibles et qui feront travailler les boutons de pause et de ralenti de votre lecteur DVD dans quelques mois. À la fois rétro et moderne, le look de Robots amusera le public de tous âges.

Au niveau de l’intrigue comme telle, disons que l’invention n’est pas du niveau de Pixar. Le film suit la formule habituelle : notre héros esseulé se fait de nouveaux amis, les peureux trouvent du courage, la sagesse finit par triompher. La structure ressemble beaucoup à celle de L’ère de glace/Ice Age et même le personnage de Scrat a son équivalent ici, toujours porté par la voix du réalisateur Chris Wedge. C’est le seul aspect du film qui déçoit, car le reste fait preuve d’imagination et d’une douce folie divertissante. Les enfants présents dans la salle ont semblé trouver le milieu du film un peu long mais l’action reprend vite, pour le plus grand bonheur de tous.

Le travail vocal est tout à fait à la hauteur des images. J’ai vu la version québécoise du film, qui propose principalement les voix de Benoît Brière, Pierre Collin, Anne Dorval et Hugolin Chevrette. Brière doit relever le défi non-enviable d’égaler Robin Williams, qui fait la voix du personnage de Fender dans la version originale. Et ma foi, il y réussit fort bien!

La morale de Robots est relativement simple : tout ce qui est jeune et beau n’est pas nécessairement meilleur, et il faut apprendre à recycler au lieu de tout jeter. Cela explique peut-être le recyclage dont fait preuve le scénario mais que cela ne vous empêche pas d’aller voir Robots, un film d’animation coloré, léger et très amusant. En boni, vous pourrez voir un court-métrage animé proposant les nouvelles aventures de Scrat, l’écureuil malchanceux de L’ère de glace/Ice Age et la nouvelle bande-annonce de Star Wars : La revanche des Sith.

par Nicolas Lacroix
vu en version française

Change Location