Destination ultime 3 Affiche de film

Destination ultime 3

Final Destination 3

  • Date de sortie: vendredi 10 février 2006
  • Genre: Thriller

  • Réalisateur: James Wong
  • Producteur: Craig Perry, Glen Morgan, James Wong, Warren Zide
  • Scénario: Glen Morgan, James Wong
  • Studio: Alliance Films
  • Durée: 1h 32m
  • Site officiel: www.fd3movie.com
Lire en anglais

Critique

Il y a deux genres de films dont l’appréciation est plus subjective que les autres : la comédie et le cinéma d’horreur. Les gens rient et ont peur de choses différentes. De même, ce qui constitue un film pour un amateur d’horreur ne constituera pas nécessairement un film convenable pour d’autres cinéphiles. Par exemple, pour un amateur d’horreur, passer 90 minutes à voir des ados crever dans une variété de situations plus ou moins grotesques fera tout à fait l’affaire. Surtout si on parle de l’efficace série Destination ultime, dont le troisième volet arrive en salle.

Comme dans les deux premiers films, une adolescente en sortie avec des amis a une prémonition de mort atroce, cette fois-ci alors qu’ils s’apprêtent à faire l’essai d’une montagne russe. Wendy réussit à faire descendre sept personnes du train avant que ce dernier ne parte et ne quitte les rails, causant la mort de tous les occupants du manège. Puis, dans l’ordre où ils étaient assis dans le train, les sept survivants se mettent à mourir dans des accidents violents.

Après une réalisation de David Ellis pour le second film, le réalisateur James Wong et le scénariste Glen Morgan (The X-Files) reprennent la barre du phénomène qu’ils ont lancé avec le premier film. À peine moins sanglant que Destination ultime 2, Wong et Morgan prennent encore un malin plaisir avec ce troisième film à faire souffrir leurs ados et les amateurs de morbidité y trouveront un plaisir indéniable. C’est du spectacle glorieusement mesquin mais tout à fait amusant pour les gens dans le bon état d’esprit. Le plaisir tient dans le fait de découvrir la série d’incidents qui causera la mort horrible des personnages, pas très aimables au demeurant (question d’augmenter le plaisir de les voir trucidés).

La jeune distribution est correcte, même bonne dans le cas de la vedette Mary Elizabeth Winstead, vue récemment dans Sky High et Le Cercle 2. Les autres acteurs et actrices, principalement d’origine canadienne, remplissent leur fonction sans être marquants. On ne leur demande pas grand-chose sauf d’incarner quelques clichés.

Les producteurs ont décidé une fois de plus de laisser tomber la sempiternelle bande originale metal agressante des films d’horreur pour une musique orchestrale composée par Shirley Walker. Dans ce genre de film, il faut se réjouir à la moindre parcelle d’originalité…

Il faut se rendre à l’évidence qu’avec ce troisième épisode, on a pas mal fait le tour de la formule et d’ailleurs Wong et Morgan manquent, volontairement espérons-le, une belle chance de préparer le terrain pour une autre suite en finale. Le concept est redoutablement simple, l’exécution est très efficace mais il reste que l’intérêt vise un marché assez limité.

Les esprits tordus rigoleront autant que dans Destination ultime 2, garanti. Étant moi-même un amateur d’horreur, je préfère de loin les joyeuses manigances machiavéliques de la série Destination ultime qu’un énième Jason-en-série.

par Nicolas Lacroix
vu en version originale anglaise

Change Location