Nitro Affiche de film

Nitro

Nitro

  • Release Date: June 29, 2007 (limited)
  • Genre: Drama

  • Director: Alain Desrochers
  • Producer(s): Pierre Even
  • Writer(s): Benoït Guichard
  • Studio: Alliance Atlantis Vivafilm
  • Length: 1h 47m
  • Official Site: www.nitrolefilm.com
Read in French

Critique

Premier gros film québécois de l’été, Nitro est celui qui pourrait paver la voie à une saison estivale satisfaisante, malgré le peu de productions majeures de chez-nous qui sortiront sur les écrans. Et c’est à grands renforts de publicités diverses qu’on a voulu mettre toutes les chances de son côté. Plusieurs millions de dollars ont été investis pour en faire un «blockbuster». De populaires acteurs ont embarqué dans l’aventure pour répéter le succès qu’a obtenu Bon Cop Bad Cop l’année dernière. AVERTISSEMENT : le deuxième long métrage d’Alain Desrochers est divertissant mais rempli à ras bord de générosité et de bonne volonté.

La vie de Max est bousculée quand il apprend que ce n’est plus qu’une question de jours ou peut-être même d’heures, avant que la femme qu’il aime ne s’éteigne sur son lit d’hôpital. Sa Alice a cruellement et rapidement besoin d’un nouveau cœur. Sans attendre qu’un donneur se manifeste, Max décide de se frotter au monde criminel pour trouver le précieux organe. Les choses ne se déroulent malheureusement pas comme il l’avait prévu et pendant que le temps file à grande vitesse, le jeune homme doit aussi trouver un moyen de sauver sa peau.

Pas de doute : Nitro se veut un film d’action avant tout. D’ailleurs pas mal tous les éléments y sont. Il y a des cascades, des bandits, des poursuites en voitures et il se donne assez de coups de poing pour bien cerner les intentions du réalisateur. Généralement vivante, la caméra nous fait rapidement embarquer dans chacune des scènes. Par contre, comme l’histoire regorge de bons sentiments – elle les envoie à la chaîne – on a l’impression d’être ailleurs. Malgré la présence de nombreux obstacles dans cette course contre la montre, on ne peut que constater que la vie est bien belle et qu’il y a toujours, mais alors là toujours, une façon de s’en sortir. Ah oui, comme ça : il fallait juste y penser !

Impossible toutefois de reprocher à Nitro d’avoir lésiné sur l’intensité. Bien que ça manque un peu de testostérone avec ce côté dramatique qui prend trop de place, on réussit à livrer plusieurs moments de manière intense et somme toute assez dynamique. C’est surtout dû en grande partie à Guillaume Lemay-Thivierge, convaincant, qui se démène du début à la fin de cette aventure. Alain Desrochers lui doit d’ailleurs une fière chandelle. Martin Matte - qu’on n’a pas beaucoup la chance de voir – se tire fort bien d’affaire pour son baptême au grand écran. Même si la qualité de son interprétation varie d’un plan à l’autre, il a le mérite de donner du tonus à une bande de vilains qui n’ont rien de bien méchants. Lucie Laurier a certes voulu s’impliquer, mais la scène de nudité, était-ce bien nécessaire? Il ne faudrait pas non plus passer sous silence Réal Bossé qui donne à son travailleur dans le milieu de la santé une couleur fort intéressante.

Et puis, on peut dire qu’Alain Desrochers a le compas dans l’œil. Pour la plus grande partie du temps, sa réalisation est à point. Oui, le travail de ce côté est bien fait. Il y a aussi de bonnes idées qui ressortent de son film. On y énonce clairement et sans détour une des problématiques majeures de notre système de santé : l’attente pour un don d’organes. Malheureusement, trop c’est comme pas assez. Les excès de sympathie, d’empathie et de bons sentiments ont tôt fait de reprendre le dessus. Peu importe qui, quand et comment, il y a toujours une bonne âme pour venir prêter main fort à Max.

Bref, Nitro n’a pas l’explosion qu’il faut pour se hisser dans le top des films québécois. Ça manque d’humour et, force est d’admettre que c’est un peu trop gros pour y croire tout du long. La course de Max et son parcours dynamique rempli de dédales a tout de même de quoi divertir.

Par Yan Lauzon

Vu en version originale française

Change Location