Zatoichi: le samouraï Affiche de film

Zatoichi: le samouraï

The Blind Swordsman: Zatoichi

  • Date de sortie: vendredi 18 juin 2004
  • Genre: Action/aventure

  • Réalisateur: Takeshi Kitano
  • Producteur: Masayuki Mori, Tsunehisa Saitô
  • Site officiel: www.zatoichi-lefilm.com
Lire en anglais

Critique

Trop souvent en Amérique du Nord, on porte sur nos épaules les cinéastes qui régurgitent les influences étrangères qu'ils ont subies. Ce n'est que trop rarement que le public nord-américain a la chance de voir les films qui ont influencé les cinéastes, au lieu des films engendrés par ces influences. 90% des films d'action américains des 15 dernières années ont subit une forte influence asiatique, de La matrice à Tuer Bill. Voici enfin votre chance de voir le produit original non dilué.

Zatoichi est un personnage légendaire du cinéma japonais, aussi reconnu qu'Indiana Jones l'est pour nous. Le personnage du masseur aveugle errant dans le Japon du 19e siècle fut la vedette d'innombrables films (25 en 11 ans, de 1962 à 1973) et séries télé. Cette fois, le masseur justicier aveugle qui aime bien parier arrive dans un village oppressé par une guerre que se livre deux gangs criminels. Les choses se compliquent avec l'arrivée de jeunes femmes qui veulent se venger d'un des chefs de gang et bien vite, Zatoichi doit s'en mêler.

Tel que réinventé par le fabuleux 'Beat' Takeshi Kitano (qui joue le rôle, réalise et produit), Zatoichi est un héros plein d'humour mais redoutable lorsque la situation l'exige. Le film, qui sait être d'une beauté lyrique renversante, représente une balance parfaite de contemporain et de classique, respectant les codes ancestraux une minute puis injectant une dose de modernisme inattendue. Il en résulte un film unique, très près de l'esprit de Tarantino dans Tuer Bill et les fans de cette œuvre ne voudront en aucun cas manquer Zatoichi.

Le film s'est mérité une variété de prix dans divers festivals et pour cause. Les acteurs sont excellents, le film bien balancé entre action et moments plus philosophique et visuellement, le film représente une fois de plus un amalgame de classique à la Kurosawa et de moderne comme les autres réalisation de Kitano. Au milieu de productions estivales insipides, Zatoichi offre l'occasion de voir du vrai cinéma. Ne la ratez pas.

par Nicolas Lacroix
vu en version originale japonaise sous-titrée en anglais

Change Location