Le gouvernement du Québec ordonne la fermeture de tous les cinémas dans la province

Oliver Stone n’aime pas le DVD.

01 décembre, 2004

Oliver Stone n’aime pas tellement le format DVD. Il croit même que le DVD va détruire l’expérience cinématographique comme on la connaît. Lors d’une tournée de promotion pour son film Alexander, Stone s’est entretenu sur le format :

« C’est la fin du film comme on le connaît. C’est comme le sexe par la poste ou dans Internet, c’est une façon plus aisée de rejoindre les gens. Ce n’est pas bon pour les cinéastes. »

`Selon Stone, le DVD réduit le film à l’état de simple produit de consommation. « Si vous entrez à quelque part et qu’il y a 5000 DVDs, comment allez-vous respecter le cinéma? Comment allez-vous savoir quels sont les bons films? C’est réduire le film au plus petit dénominateur commun, le réduire en un autre item à mettre sur les tablettes des grandes surfaces comme Wal-Mart. C’est sans espoir. »

D’accord Oliver, dis-nous vraiment ce que tu penses… Le cinéaste n’est pas très positif concernant l’avenir du format non plus.

« Le fait demeure que c’est du numérique et ça ne durera pas. Dans cinq ans, tous vos DVD ne vaudront plus rien. Il n’y a aucun espoir, il y a seulement la plus récente technologie, qui devient la machine à fabriquer de l’argent. »

Entre-temps, Warner vient de lancer un nouveau coffret regroupant 12 des films de Stone.


Change Location