Le gouvernement du Québec ordonne la fermeture de tous les cinémas dans la province

Le piratage par les membres de l’Académie se poursuit

15 janvier, 2004

On le dit depuis des années : ce n’est pas tant le grand public qui pirate les films, mais les fuites viennent plutôt des sources officielles. La saison des oscars a permis de le prouver. En effet depuis l’envoi aux 5000 membres de l’Académie de copies d’évaluation des films que les studios aimeraient voir récompensés, au moins trois films se sont retrouvés dans les mains du public.

Des exemplaires de Retour à Cold Mountain/Cold Mountain et de Quelque chose d’inattendu/Something’s Gotta Give sont disponible au téléchargement et ont été directement retracés jusqu’à des membres de l’académie. De même, un exemplaire de l’Académie de La maison de sable et de brume/House of Sand and Fog a été mis en vente sur eBay (mais a depuis été retiré).

Une enquête commandée par les studio a également permis de trouver des sites Web offrant le téléchargement de films très récents dont le troisième Le seigneur des anneaux, Le dernier samouraï et Moins cher la douzaine mais peu ou pas de ceux-ci provenaient de copies envoyées aux membres de l’Académie.

Même si le phénomène de piratage de films dans Internet n’est pas nouveau, on surveille particulièrement l’activité illégale ces temps-ci suite à la controverse sur les copies d’évaluation (« screeners »), que la MPAA (Motion Picture Association of America) a voulu faire bannir cette année. En contrepartie, l’Académie a fait signer à ses membres un formulaire comme quoi chaque membre acceptait d’être personnellement responsable des copies d’évaluation qu’on leur envoyait.

Si des membres de l’Académie sont trouvés coupables, les dirigeants de l’Académie prendront des mesures appropriées mais ne poursuivront pas. Il revient en effet au détenteur des droits d’auteur de l’oeuvre, en l’occurrence le studio, de poursuivre ou pas.

Change Location