Box-office : le règne de Batman prend fin

18 août, 2008

Il aura fallu quatre des plus grandes stars d’Hollywood pour venir à bout de Batman et du Joker. La comédie d’action de DreamWorks et Paramount Tropic Thunder/Tonnerre sous les tropiques – qui met en vedette Ben Stiller (aussi réalisateur), Jack Black, Robert Downey Jr. et Tom Cruise (méconnaissable) – a débuté sa carrière en salle sur une bonne note ce week-end en s’emparant du trône du box-office nord-américain, depuis quatre semaines l’affaire d’une seule méga production : The Dark Knight/Le chevalier noir. Pour Robert Downey Jr. il s’agit donc d’un véritable été de rêve, lui qui décroche ainsi une deuxième pôle position en moins de quatre mois. Au début du mois de mai, il s’était facilement emparé du sommet du box-office grâce à Iron Man.

Selon les premières estimations, Tropic Thunder/Tonnerre sous les tropiques a amassé 26 millions $US de vendredi à dimanche sur grand écran, soit presque 10 millions de plus que son plus proche rival The Dark Knight/Le chevalier noir. Tout de même, les 16,8 millions $US que ce dernier film a récoltés portent son total à ce jour à 471,5 millions $US, premettant ainsi à l’œuvre de Christopher Nolan de devancer Star Wars/La guerre des étoiles au deuxième rang des productions les plus lucratives de l’histoire. Selon les dirigeants chez Warner Bros., on prévoit que le long métrage terminera son séjour dans les salles obscures avec 530 millions $US, soit 70 millions $US de moins que le Titanic de James Cameron.

Qui plus est, l'acteur Christian Bale et regretté Heath Ledger ont profité du week-end pour se payer une deuxième victoire sur les personnages de George Lucas. En effet, le film Star Wars : The Clone Wars/Star Wars : La guerre des clones a incité les cinéphiles à dépenser 15,5 millions $US au cours de ses soixante-douze premières heures dans les cinémas. Au total, ce sont les familles qui ont surtout été intéressées, s’appropriant les deux tiers des ventes de billets.

Troisième nouveauté à tenter sa chance au cours de la fin de semaine en Amérique du Nord, Mirrors/Miroirs n’a pas fait le poids. Ses 11,1 millions $US sont toutefois suffisants pour prendre le quatrième rang des productions les plus lucratives, à peine 1,1 millions de $US de plus que Pineapple Express/Ananas express qui doit se contenter du cinquième échelon.


Change Location