Dennis Hopper n’est plus

31 mai, 2010

L’heure de Dennis Hopper était venue. La star américaine, qui venait d’avoir 74 ans il y a à peine deux semaines, a rendu l’âme samedi, à Venice Beach, en Californie. L’homme se battait depuis plusieurs mois déjà contre un cancer de la prostate qui lui faisait la vie dure. Son apparition publique lors de la remise de son étoile sur le Hollywood Walk of Fame avait d’ailleurs été éloquente, Hopper, très maigre, ayant eu de la difficulté à marcher.

Né le 17 mai 1936 à Dodge City, au Kansas, Hopper a été acteur, réalisateur et scénariste. À deux reprises, il a été nommé pour un Oscar, soit en 1970 pour la rédaction du scénario du succès Easy Rider, et en 1987, grâce à son rôle de soutien dans le drame sportif Hoosiers. Durant sa carrière de plus de 50 ans qui a débuté en 1950 à la télévision, l’homme a eu droit à plus de 200 apparitions, tant au petit qu’au grand écran. On lui doit également huit réalisations, dont la plus marquante, Easy Rider, a été présentée en 1969.

Parmi les autres films qui auront marqué son passage sur la planète cinéma, notons Blue Velvet, Apocalypse Now, Speed, Rebel Without a Cause, The American Friend et, plus récemment, Land of the Dead. Le dernier film où on pourra le voir – la comédie The Last Film Festival - n’a pas encore de date de sortie.

Les derniers mois de Dennis Hopper l’auront vu revenir à l’avant-scène, mais pour une raison toute autre que son travail. L’acteur était aux prises avec son ex-femme, Victoria Duffy, et devait mener une importante bataille judiciaire en même temps que son combat contre le cancer. La tension s’était envenimée au point où l’assistante personnelle de l’acteur avait cru bon confier que madame avait déjà tenté de tuer Hopper.


Change Location