COVID-19 : Le gouvernement du Québec ordonne la fermeture de tous les cinémas dans la province

Bilan de l'été au cinéma: un record de 3,96 milliards$!

08 septembre, 2004

Le week-end de la fête du travail met officiellement fin, chaque année, à la saison cinématographique estivale et les analystes y vont maintenant de leur bilan, particulièrement financier.

Première constatation ironique, même si on a vendu moins de billets en nombre (baisse de 1,5%), les recettes monétaires ont augmenté de 2,1% elles, pour atteindre un sommet historique de 3,96 milliards$US, Canada et États-Unis combinés. Mentionnons que le prix des billets en Amérique du Nord a connu une hausse moyenne de 3,7%, ce qui explique évidemment qu'on a fait plus d'argent tout en vendant moins de billets.

Le grand champion de l'été est bien sûr le film animé Shrek 2, qui a généré 436 millions$US à lui seul, une bonne nouvelle pour le studio Dreamworks qui s'apprête à lancer en bourse son département d'animation. Le second film ayant récolté la part du lion au niveau des recettes est une autre suite, Spider-man 2, qui a valu 370 millions$US à Sony. Le studio n'a connu qu.un autre succès (relatif): la comédie White Chicks a, malgré l'accueil affreux des critiques, récolté 69 millions$US pour un budget bien en deçà.

Fox a été le studio le plus constant cet été, chacun de ses films remportant du succès et débutant au numéro 1 du box-office. Le jour d'après/The Day After Tomorrow a fini avec 186 millions$US, tandis que Les robots a généré 142 m$US, suivi de la comédie Ballon chasseur/Dodgeball et ses 113m$US.

Au niveau des déceptions, Warner Bros. en a connu au moins deux avec Catwoman et L'exorciste: le commencement, sans compter que Troie a eu des recettes respectables (133m$US) mais non spectaculaires. Warner Bros. s'accapare cependant le troisième rang des films payants de l'été avec Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban et ses 248 millions$US en recettes.

Parmi les films qui ont connu moins de succès qu'anticipé mentionnons Van Helsing (120 m$US), Le tour du monde en 80 jours (24 m$US), Le village (112 m$US), Les femmes de Stepford (59 m$US) et Le roi Arthur qui n'a pas atteint 55 millions$US.

Au niveau qualité de film, il me semble que l'été a été particulièrement difficile, plus que les autres. Une poignée de films seulement se sont avérés de grande qualité, tous sortis au début ou à la fin de la saison. Le mois de juillet a été un des pires de ma vie professionnelles. Parmi mes favoris de l'été mentionnons:

Zatoichi
Hero
Spider-man 2
Shrek 2
The Manchurian Candidate
Super Size Me

par Nicolas Lacroix avec Reuters.


Change Location