Evan le tout-puissant Affiche de film

Evan le tout-puissant

Evan Almighty

  • Date de sortie: vendredi 22 juin 2007
  • Genre: Comédie

  • Réalisateur: Tom Shadyac
  • Producteur: Gary Barber, Michael Bostick, Neal H. Moritz, Roger Birnbaum, Tom Shadyac
  • Scénario: Steve Oedekerk
  • Studio: Universal Pictures
  • Durée: 1h 35m
  • Site officiel: www.evanalmighty.com
Lire en anglais

Critique

Souvent, quand la vedette originale d’un film est absente de la suite, c’est très mauvais signe. Par contre, lorsque Universal a annoncé que Steve Carell, bien plus drôle aujourd’hui que Jim Carrey peut l’être, allait le remplacer dans la suite de Bruce le tout-puissant, le concept était prometteur. D’autant plus que Carell nous avait donné la scène la plus drôle de tout le film original. Imaginez ma déception de découvrir dans Evan le tout-puissant un film sans saveur, sans originalité, sans âme et presque sans rires.

Evan Baxter a quitté le monde de la télévision pour devenir membre du Congrès américain, nouvellement élu et en route vers son nouvel avenir. Ses plans seront cependant radicalement changés par l’apparition de Dieu (Morgan Freeman à nouveau) qui lui demande de construire une nouvelle Arche pour accueillir tous les animaux.

L’idée a du potentiel. La distribution est excellente (Carell, Freeman, la très capable Gilmore Girl Lauren Graham, le toujours drôle John Michael Higgins etc.), les effets réussis. Alors qu’est-ce qui fait qu’on s’emmerde presque à mourir? Tout simplement le scénario nul et prévisible de Steve Oedekerk et la direction molle et sans saveur de Tom Shadyac. Pour un film considéré comme la comédie la plus coûteuse de tous les temps (à 175 millions $US), bien peu de cet argent a été utilisé en développement d’un récit qui se tienne et qui offre du frais. Rien du film ne s’élève au-dessus du sitcom le plus banal et les quelques rires sont dus uniquement aux efforts frénétiques du pauvre Carell et à ses animaux.

C’est fort dommage car j’adore Carell (la série The Office figure certainement dans mon top 3 télé) et je n’avais pas détesté du tout le premier film. La joie et la folie de Carrey manquent cruellement et Evan le tout-puissant pue le « focus group » à plein nez. On l’a tellement aseptisé pour plaire au plus grand nombre de gens possible qu’il ne goûte plus rien, une gigantesque calorie vide de 175 millions $US. Une autre suite décevante. Remarquez, elle a la chance de tomber dans un des pires étés de suite jamais vu.

par Nicolas Lacroix
vu en version originale anglaise

Change Location