Ratatouille (v.f.) Affiche de film

Ratatouille (v.f.)

Ratatouille

  • Date de sortie: vendredi 29 juin 2007
  • Genre: Animation, comédie, famille

  • Réalisateur: Brad Bird
  • Scénario: Brad Bird
  • Studio: Walt Disney Pictures
  • Durée: 1h 50m | Classification: G
  • Site officiel: www.ratatouille.com
Lire en anglais

Critique

La compagnie Pixar a rarement déçu les attentes des cinéphiles. Elle avait par contre fait l'an dernier avec le film Bagnoles. Heureusement pour nous le nouveau film du studio est réalisé par Brad Bird, le génie derrière ce que je considère le chef-d'oeuvre de Pixar jusqu'à maintenant : le film Les Incroyables. Le génie a-t-il frappé cette fois aussi? Sans contredit. On pourrait même aller jusqu'à dire qu'il s'agit du meilleur film de ce fantastique studio.

Rémy est un petit rat à l'odorat plus développé que la moyenne. La diète constante de déchets dont se nourrissent ses congénères ne lui va pas du tout. En fait Rémy cherche plutôt à faire la cuisine comme son idole le grand chef français Auguste Gusteau dont la devise est « Tout le monde peut cuisiner ». Séparé des siens, Rémy se retrouvera justement au restaurant du grand chef et devra s'associer à un jeune homme qui mettra à rude épreuve la devise du chef.

M. Bird revient ici aux considérations déjà abordées dans ses films précédents le géant de fer et Les Incroyables soit le droit à la différence et l'acceptation de ceux qui le sont. Le cinéaste va encore plus loin ici en ajoutant les thèmes de la recherche de la perfection, des plaisirs simples de la vie, de l'importance de la passion et plus encore. Tout ça, évidemment, enveloppé dans un film charmant drôle et souvent émouvant. La magie Pixar quoi. Mieux encore, ceux qui avaient trouvé Les Incroyables un peu trop adulte retrouveront avec Ratatouille un film plus équilibré.

Les habitudes du studio Pixar de se dépasser sont également au rendez-vous. La magnificence des images suffit à elle seule à émouvoir le spectateur. Quant aux personnages, ils ont plus de personnalité que bien des acteurs en chair et en os. Évoquant carrément les classiques du cinéma muet, les personnages des films de Pixar savent avant de parfaitement les émotions en utilisant uniquement leurs corps et leurs visages. Vraiment, le soin qu'on apporte à la confection d'un film chez Pixar, parce qu'il s'agit bien d'une confection dans tout son sens culinaire et artistique ici, devrait être adopté et imité chez tous les studios. Tout comme Rémy le petit chef, ces gens ont un souci de la perfection qui laisse bouche bée et qui donne justement des résultats pratiquement parfaits.

Même si ce film a été commencé par un autre réalisateur, Jan Pinkava, celui-là même qui nous avait donné un des premiers court-métrages de la compagnie,Geri’s Game, il n'en demeure pas moins que le film est imprégné de la touche de Brad Bird. L'humour, l'émotion pure, les multiples niveaux que contient l'histoire, tout est directement tiré de son style. J'ai bien hâte de voir ce que ce grand réalisateur nous offrira pour son premier film qui ne sera pas d'animation, intitulé 1906 et concernant le tremblement de terre qui a frappé San Francisco cette année-là.

Bagnoles est donc une exception, une très rare déception venant d'un studio qui maintient une feuille de route non seulement exemplaire mais que tous envient. Pour utiliser une analogie facile et évidente, Ratatouille est un pur délice pour les yeux et le coeur, transcendant les publics, les nationalités, les générations. Bravo M. B.

par Nicolas Lacroix
vu en version française

Change Location