Robert De Niro

Biographie de Robert De Niro:

ROBERT DE NIRO

Date de naissance: 17 août 1943

Issu d'une famille d'artistes, Robert De Niro Jr. était un enfant timide qui préférait les bouquins aux copains. Il a réussi à surmonter sa timidité à 10 ans quand il est monté sur scène pour la première fois afin de jouer le rôle du lion froussard le temps de représentations de The Wizard of Oz.

Au début de son adolescence, il a passé de nombreuses heures à traîner dans les rues avec une bande de jeunes. Mais l'appel des planches s’est fait à nouveau entendre. Il a reçu son premier cachet à l'âge de 16 ans pour ses prestations dans une production itinérante de la pièce The Bear de Chekhov. Ce fut pour lui le début de l'ère des tournées dans les cafés-théâtres et les petites salles, une époque qui a duré 15 ans.

Comme tous les bons acteurs de l'époque, Robert De Niro est allé étudier avec les deux principaux partisans de la technique du «Method Acting», Stella Adler et Lee Strasberg. Le premier long métrage dans lequel il a été vu, The Wedding Party (1969), n'a rien de remarquable, à part peut-être le fait que l'acteur y participe et que ce soit Brian De Palma qui le réalise. Tourné en 1963, le film n’est sorti qu'en 1969 et est passé inaperçu.

L’acteur a collaboré à nouveau avec le cinéaste devant les caméras de Greetings (1968) et Hi, Mom! (1970), deux oeuvres cinématographiques qui posent un regard satirique sur le sexe, l'enrôlement et la contre-culture. Mais l'acteur a seulement commencé à se faire remarquer à Hollywood à partir de 1973, son portrait du joueur de baseball mourant Bruce Pearson dans Bang the Drum Slowly lui valant un New York Film Critics Award.

Toujours en 1973, le New-Yorkais d'origine a intégré la distribution de Mean Streets du réalisateur Martin Scorsese, un film qui a marqué le début d'une longue et fructueuse collaboration entre les deux hommes qui a produit des longs métrages tels que Taxi Driver (1976), Raging Bull (1980) et Goodfellas (1990).

En 1974, l’acteur est devenu une grande star grâce au film de Francis Ford Coppola The Godfather, Part II. Non seulement son interprétation du jeune Vito Corleone lui a-t-elle valu l'Oscar du meilleur acteur de soutien, mais elle a confirmé qu'il était le digne successeur de Marlon Brando. Tout dévoué qu'il était à son art, il a ensuite engraisser de 60 livres afin d'incarner le boxeur vieillissant Jake La Motta sur le plateau de Raging Bull, un rôle pour lequel il a gagné l'Oscar du meilleur acteur.

Certains des personnages incarnés par Robert De Niro ont toutefois ébranlé sa réputation. Sa participation à des films comme We're No Angels (1989) et Frankenstein (1994) a poussé les critiques à s'interroger sur ses motivations, l'hypothèse la plus répandue étant qu'il tentait d'amasser des fonds pour son Tribeca Film Center, une société de promotion de la production cinématographique new-yorkaise. Toutefois, ces échecs ont été en partie éclipsés par des réussites subséquentes. Avec Heat et Casino en 1995, il a prouvé qu'il pouvait encore camper les types louches mieux que quiconque, tandis que ses rôles pour Sleepers et Marvin's Room en 1996 ont démontré qu'il pouvait entrer facilement dans la peau de personnages plus aimables. Ensuite, Robert De Niro a eu l'occasion de laisser libre cours à son petit côté bizarre dans Jackie Brown et Wag the Dog en 1997.

Quoique ses deux films de 1998, Great Expectations et Ronin, ont été plutôt décevants, l’acteur s’est repris l'année suivante avec la comédie Analyze This (1999). Son succès dans des films comiques lui a permis de décrocher un rôle au sein de la distribution de Meet the Parents (2000), participation qui lui a valu sa huitième nomination aux Golden Globes./p>

L'Américain a joué dans deux flops au box-office en 2002: City by the Sea et Showtime. À la suite de ce dernier, il a même été considéré pour un prix Razzie en compagnie d’Eddie Murphy, tous deux finalistes de la catégorie du pire couple à l’écran. Malgré cela, l’acteur a enchaîné avec plusieurs œuvres, dont les comédies Analyze That (2003) et Meet the Fockers (2004). De plus, il a campé des personnages plus sérieux grâce à Godsend (2004) et Hide and Seek (2004).

En 2006, il a réalisé, 13 ans après A Bronx Tale, son deuxième long métrage. Intitulé The Good Shepherd, le film peut compter sur le talent de Matt Damon.

Ce n’est pas parce qu’il a fêté ses 60 ans que Robert De Niro a ralenti la cadence. À preuve, les offres ont continué d'affluer. Il a notamment accepté les ordres de Robert Rodriguez pour le disjoncté film Machete (2010), avant de replonger au sein de la famille des Focker devant les caméras de la comédie Little Fockers (2010). En 2011, il a donné la réplique à Bradley Cooper pour le long métrage Limitless et a enchaîné en se joignant à la distribution de l’explosif Killer Elite à l'instar de Jason Statham et Clive Owen.

Les années subséquentes ont été marquées par le primé film Silver Linings Playbook (2012) avec Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, la comédie Last Vegas (2013) aux côtés de Morgan Freeman, Kevin Kline et Michael Douglas, ainsi que l'oeuvre sportive Grudge Match (2013), lui qui a accepté de monter dans le ring afin d'affronter Sylvester Stallone.

Il a ensuite accepté de jouer au stagiaire aux côtés d’Anne Hathaway pour la comédie The Intern (2015) et a pu retrouver Jennifer Lawrence grâce au drame Joy (2015). L’acteur n’a par contre pas été en mesure d’éviter les pièges posés sur son chemin en 2016, car il a tenu le haut de l’affiche de Dirty Grandpa et The Comedian, deux comédies envers lesquelles les critiques n’ont pas été tendres.

Comme il l'a fait maintes fois au cours de sa vie, il est revenu en force en donnant vie au tristement célèbre Bernie Madoff lors du tournage du téléfilm The Wizard of Lies. Proposée en 2017 par le réalisateur Barry Levinson, l'oeuvre voit Michelle Pfeiffer défendre le rôle de la femme de celui qui a volé 65 milliards $US à ses victimes. La qualité du travail de Robert De Niro a été récompensée d'une neuvième invitation aux Golden Globes.

En 2003, la star a reçu un Lifetime Achievement Award de la part de l’American Film Institute pour l’ensemble de sa carrière. En 2011, ce sont les organisateurs de la soirée des Golden Globes qui lui ont décerné un grand honneur: le Cecil B. DeMille Award.

Marié à deux reprises, Robert De Niro est père de six enfants, dont deux dont la mère est sa deuxième épouse, Grace Hightower.

Filmographie:

The Comedian (2016)
Hands of Stone / Mains de pierre (2016) Dirty Grandpa / Sale grand-père (2016)
Joy (2015)
Heist / Braquage (2015)
The Intern / Le stagiaire (2015)
The Bag Man (2014)
Grudge Match / Combat revanche (2013)
American Hustle / Arnaque américaine (2013) (son nom n’apparaît pas au générique)
Last Vegas / Virée à Vegas (2013)
The Family (2013)
Killing Season (2013)
The Big Wedding / Un grand mariage (2013)
Silver Linings Playbook / Le bon côté des choses (2012)
Freelancers (2012)
Being Flynn (2012)
Red Lights (2012)
New Year’s Eve / La veille du nouvel an (2011)
Killer Elite / Tueur d’élite (2011)
Limitless / Sans limites (2011)
The Ages of Love (2011)
Little Fockers / La petite famille (2010)
Stone (2010)
Machete / Macheté (2010)
Everybody’s Fine (2009)
Righteous Kill / Meurtre légitime (2008)
What Just Happened? (2008)
Stardust / Stardust: le mystère de l’étoile (2007)
The Good Shepherd / Le bon berger (2006)
Arthur and the Invisibles (voix) (2006)
Hide and Seek / Cache-cache (2005)
The Bridge of San Luis Rey / Le pont du roi Saint-Louis (2004)
Meet the Fockers / L’autre belle-famille (2004)
Shark Tale (2004) (voix)
Godsend / Adam (2004)
Analyze That / Analyse-moi ceci (2002)
City by the Sea / Une ville près de la mer (2002)
Showtime / Flics en direct (2002)
The Score / Le grand coup (2001)
Fifteen Minutes / Quinze minutes (2001)
Meet the Parents / La belle-famille (2000)
Men of Honor / L’honneur à tout prix (2000)
The Adventures of Rocky and Bullwinkle / Les aventures de Rocky et Bullwinkle (2000)
Flawless / Impeccable (1999)
Analyze This / Analyse-moi ça (1999)
Great Expectations / Les grandes espérances (1998)
Ronin (1998)
Jackie Brown (1997)
Wag the Dog / Des hommes d'influence (1997)
Cop Land / Détectives (1997)
Marvin's Room / Le refuge (1996)
Sleepers / La correction (1996)
The Fan / Le fan (1996)
Heat / Tension (1995)
Casino (1995)
A Hundred and One Nights / Les cent et une nuits (1995)
Frankenstein (1994)
Mad Dog and Glory / Flingueur et Glory (1993)
A Bronx Tale / Une histoire de Bronx (1993)
This Boy's Life / Tu seras un homme (1993)
Mistress / Maîtresse (1992)
Night and the City / La loi de la nuit (1992)
Backdraft / Pompiers en alerte (1991)
Cape Fear / Les nerfs à vif (1991)
Guilty by Suspicion / Coupable par association (1991)
Stanley & Iris / Stanley et Iris (1990)
Awakenings / L'éveil (1990)
Goodfellas / Les affranchis (1990)
Jacknife (1989)
We're No Angels / Nous ne sommes pas des anges (1989)
Midnight Run (1988)
The Untouchables / Les incorruptibles (1987)
Angel Heart / Aux portes de l'enfer (1987)
The Mission / Mission (1986)
Brazil (1985)
Falling in Love (1984)
Once Upon a Time in America / Il était une fois en Amérique (1984)
The King of Comedy / La valse des pantins (1982)
True Confessions / Sanglantes confessions (1981)
Raging Bull / Comme un taureau sauvage (1980)
The Deer Hunter / Voyage au bout de l'enfer (1978)
New York, New York (1977)
1900 (1976)
Taxi Driver / Chauffeur de taxi (1976)
The Last Tycoon / Le dernier nabab (1976)
The Godfather, Part II / Le parrain II (1974)
Bang the Drum Slowly (1973)
Mean Streets (1973)
Born to Win (1971)
The Gang That Couldn't Shoot Straight (1971)
Jennifer on My Mind (1971)
Bloody Mama (1970)
Hi, Mom! (1970)
Sam's Song (1969)
The Wedding Party (1969)
Greetings (1968)
Young Wolves (1968) (son nom n’apparaît pas au générique)
Three Rooms in Manhattan / Trois chambres à Manhattan (1965) (son nom n’apparaît pas au générique)

Change Location